108 0

Le + de la semaine : l’Interview de Victoire à propos de la technique de canne

Bonjour à tous,

 

Comme promis, je vous propose maintenant de découvrir l’interview de Victoire, une jeune fille de 17 ans accompagnée par le SIAM 92 !

Photo de Victoire, souriante, posant debout avec sa canne

Fanny : Bonjour Victoire ! Tu es accompagnée par le Siam depuis Décembre 2019. Quand as-tu commencé à apprendre à utiliser une canne blanche ?

Victoire : Bonjour, j’ai commencé à apprendre à utiliser la canne blanche en Février.

Fanny : Est-ce toi qui a voulu ? On te l’a conseillée ? on t’a obligé ?

Victoire : C’est toi qui me l’a conseillée. Au début, je me suis dit « c’est super », après je me suis demandée dans quoi je m’étais embarquée ! Ça m’a fait un peu peur. Je m’inquiétais de la réaction de mon entourage. J’ai eu des réactions différentes selon les personnes.

Fanny : Avec qui as-tu appris ?

Victoire : J’ai appris avec toi mais j’ai aussi regardé des vidéos sur internet.

Fanny : La technique est- elle difficile à apprendre ?

Victoire : Non pas tellement. Il faut s’entraîner en fait. Les premières séances, ça ne m’a pas semblé naturel mais ça s’apprend vite quand on a le coup de main et qu’on s’entraine.

Fanny : Est-ce que tu l’utilises tout le temps ?

Victoire : Au début, je ne l’utilisais que le soir ou quand il y avait du soleil. Maintenant je l’utilise dès que je sors. Dans le collège je la laisse à la vie scolaire ou au CPE parce que j’ai mes repères dans le collège, ça fait longtemps que j’y suis.

Fanny : Qu’est-ce que ta canne t’apporte dans tes déplacements ?

Victoire : De l’autonomie déjà. Je me cognais avant. Dans la rue, les gens font plus attention à moi. Avant ils ne pouvaient pas savoir… Maintenant ils me demandent si j’ai besoin d’aide, ma mère me dit que les gens se décalent pour me laisser passer.

Fanny : Tu te cognes moins ?

Victoire : Oui, la canne me prévient. Du coup, je sais s’il y a un obstacle. Je sais que je suis en sécurité, je suis moins inquiète et ma mère aussi.

Fanny : Qu’est-ce que tu entends par « plus d’autonomie » ?

Victoire : Maintenant je peux sortir toute seule et il y a moins de risques. Aussi je vais plus vite dans mes déplacements surtout pour aller collège. Et aussi au collège, avec une canne, on n’est pas obligé de rappeler tout le temps qu’on a une déficience visuelle !

Fanny : Et les inconvénients alors?

Victoire : Justement, quand j’arrive au collège les élèves voient la canne et me posent des questions. J’ai l’habitude qu’on me pose des questions mais dès fois c’est trop. C’est surtout les 6ème et les 5ème , les autres élèves me connaissent mieux.

Fanny : Comment tu gères ça alors ?

Victoire : Je pense qu’il faut être patient, surtout au début. Du coup les gens me demandent comment je vois…

Fanny : Es-tu gênée d’utiliser une canne à l’extérieur ?

Victoire : Non, ça ne m’a jamais gêné. Je n’ai jamais eu de remarques.

Fanny : Comment tu imagines faire ta rentrée au lycée avec cet outil ?

Victoire : Ça dépend dans quel établissement je ferai ma rentrée mais c’est sûr que j’aurai ma canne ! Si je vais à L’INJA (Institut National des Jeunes Aveugles) ça sera plus simple parce qu’ils ont l’habitude. Si je vais dans mon lycée de secteur, je serai avec des élèves qui me connaissent aussi. Peut-être que j’en parlerai le premier jour pour être tranquille…

 

Merci à Victoire d’avoir pris le temps de répondre à cette interview et pour sa belle photo l’illustrant!

Chers lecteurs, j’espère que vous avez eu plaisir de rencontrer Victoire. 

 

Fanny, Instructrice en Locomotion et AVJ

 

 


Articles associés

Crée n°5

Bonjour à tous,   Nous espérons que vous
Lire la suite

Lis et découvre n°9

Bonjour à tous !! Nous vous retrouvons pour
Lire la suite
trois dés à jouer

Joue n°1

Bonjour à tous,   Le mercredi, c’est le
Lire la suite

Bouge 10

Bonjour à tous, Pour sa 10ème édition, Bouge
Lire la suite

Cuisine n°3

Dosage sans balance :   Il arrive parfois
Lire la suite