Accompagnement vers le milieu ordinaire : la réussite de Lionel Rabot

Depuis le 1er décembre 2017, Lionel Rabot est titulaire d’un CDI au Centre hospitalier de Castres-Mazamet au sein du service de restauration. Cette réussite est le résultat de 3 ans d’accompagnement par les professionnels de l’ESAT de Braconnac. Michel Longo, directeur adjoint, et Fabrice Maynadier, moniteur d’atelier, ont suivi de près son parcours.
Lionel Rabot a commencé à l’ESAT de Braconnac en octobre 2014 dans le cadre d’un dispositif de redynamisation professionnelle avant de recevoir de la MDPH son orientation vers l’ESAT en mars 2015.

« M. Rabot avait pour souhait de travailler en milieu ordinaire. Il voulait orienter son parcours vers les métiers de la restauration mais on ne proposait pas cela au sein de l’ESAT. Il a donc démarré son stage en entretien des locaux en gardant l’idée que s’il était accompagné ici, on ferait tout pour l’épauler et pour l’aider à réaliser son projet professionnel » explique Michel Longo, directeur adjoint de l’ESAT de Braconnac.

Un partenariat avec le centre hospitalier

Afin de réaliser les objectifs de son projet personnalisé d’accompagnement, des recherches de partenariats ont été lancées par l’ESAT :

« On a d’abord cherché des partenaires en interne : nous avions une cuisine sur le site de l’ESAT APAJH des Ormes. Cela lui a d’abord permis d’y effectuer des stages, où il a pu développer et adapter ses compétences aux exigences de ce service de restauration. Nous lui avons ensuite proposé des postes en remplacement de personnel sur le foyer de vie des Ormes » explique Fabrice Maynadier, moniteur d’atelier.

Lionel a exprimé beaucoup de potentiel et dans la continuité de la réalisation de son projet, l’ESAT a ciblé des opportunités externes : « Nous nous sommes tournés vers le Centre Hospitalier Intercommunal qui avait des besoins de remplacements. » poursuit Michel Longo.

Pendant ces semaines de stages, la présence de Fabrice Maynadier était essentielle, afin « d’effectuer le suivi en entreprise, de rassurer Lionel mais aussi l’employeur, et de recueillir les informations concernant les besoins de l’entreprise. Par la suite des évaluations ont été réalisées et ont montré qu’il avait tous les savoir-faire requis. »
En avril 2016, le savoir-être et les compétences de Lionel Rabot sont mis en valeur et jugés exemplaires par le responsable du service, qui lui promet une embauche si les bilans restent positifs. Son projet a abouti ce 1er décembre 2017 avec la signature de son CDI.

Les ESAT, acteurs de l’inclusion en milieu ordinaire

L’ESAT a réuni tous les facteurs pour l’accomplissement du projet de Lionel Rabot :

« Il n’avait pas de moyen de locomotion : nous lui avons alors permis de passer le diplôme du BSR et avons mis un scooter à sa disposition, afin qu’il soit totalement autonome. Lionel était également très timide un peu effacé par rapport à sa hiérarchie. Il a exprimé le besoin de développer son savoir-être sur ce sujet et nous lui avons proposé une formation Connaissance du monde de l’entreprise », précise Fabrice Maynardier .

Florent Maynadier, moniteur-éducateur et Lionel Rabot

Démarré il y a presque dix ans, le partenariat de l’ESAT de Braconnac avec le CHI Castres-Mazamet leur a permis de donner accès aux travailleurs à de nouveaux métiers (archivage, bio nettoyage, blanchisserie…).

L’établissement valorise le travail et les compétences que les personnes accompagnées peuvent apporter : « l’idée que ce sont les qualités humaines qui font l’embauche, c’est notre premier axe de travail dans les PPA. Les compétences sont transférables d’une activité à l’autre : on les valorise dans l’accompagnement au quotidien mais aussi avec des formations (gérer son stress, l’hygiène, la tenue, le respect, le travail d’équipe, la prise de parole, la mobilité, l’autonomie…). Les entreprises voient ces compétences comme un atout » conclut Michel Longo.
Lionel Rabot est la 9ème personne accompagnée par l’ESAT de Braconnac ayant intégré durablement le milieu ordinaire. Ce succès est la preuve de sa détermination et de ses compétences mais aussi des capacités d’acteur de l’inclusion des ESAT, grâce aux partenariats développés depuis plusieurs années.


Articles associés

Ail love Berlin !

Sept travailleurs de l’ESAT de Braconnac-les-Ormes (Tarn) ont
Lire la suite
cedric merle menage entretient locaux stage admission

Ergonomie aux Ateliers de Braconnac

Afin d’améliorer les conditions de travail, l’ESAT a
Lire la suite
Sandrine Belliere et Melanie Vignol Phalip